Actualités

Entre indépendance et salariat, les nouvelles formes du travail

En 10 ans, le nombre de freelance qualifiés de services à l’entreprise a été multiplié par 2 en France (source : AFE, Xerfi Canal, Eurostat).

Se pose la question du statut juridique adapté.

Le travail indépendant apparaît de plus en plus comme une nouvelle manière d’exercer son activité. Pour expliquer cette tendance on peut noter :

  • La recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle
  • Une manière de travailler en respectant ses valeurs
  • L’envie d’entreprendre
  • La recherche de flexibilité et d’autonomie
  • Le développement des plateformes de mise en relation…

Bien qu’ayant largement contribué à ce développement, le statut de la microentreprise présente un régime social et fiscal perfectible malgré les évolutions au 1er janvier 2018 (dont le relèvement des seuils de chiffres d’affaires) :

  •  Frais non déductibles du chiffre d’affaires
  • Compléments forfaitaires par Pôle emploi
  • Protection sociale des indépendants malgré la réforme du RSI

Une alternative : lancer son activité en CAPE (Contrat d’appui au projet d’entreprise) dans une couveuse d’entreprises. Ce dispositif permet de tester le lancement de l’activité sans s’immatriculer dans un cadre légal, permettant de bénéficier du statut « d’Entrepreneur à l’essai », soumis au régime social et fiscal du salarié.

Plus de 5000 entrepreneurs sont accompagnés en couveuse d’entreprises chaque année.