Actualités

“L’épicerie verte” de Laetitia Nerdeux fait son petit bout de chemin

Laetitia travaille avec le sourire.

Depuis 2011, Laetitia Nerdeux a lancé une activité d’épicière bio itinérante en Ardèche. Membre de la CAE Pollen scop, elle a réussi à faire de son camion un lieu de convivialité.

 

Cela fait déjà 8 ans que Laetitia Nerdeux sillonne les routes du nord Ardèche avec son épicerie bio itinérante, “L’épicerie verte”. Elle explique : “Tout a commencé en avril 2011. Je voulais proposer à une clientèle éloignée des villes un commerce d’épicerie bio. Mon camion est mon magasin. Les gens rentrent et se servent. Je suis à l’extérieur avec les fruits et légumes”. A l’intérieur de son camion, Laetitia propose 400 références bio, allant des produits d’entretien aux huiles essentielles et en passant par les cosmétiques, les produits d'hygiène et produits alimentaires d'épicerie : céréales, thé tisanes, produits locaux. 60 % de son chiffre d’affaires est réalisé grâce aux fruits et légumes, produits par des primeurs dans le sud de la France et des producteurs locaux. 

3500 km par an

Basée à Saint-Félicien en Ardèche, Laetitia parcourt  3500 kilomètres chaque année. Son emploi du temps est bien rodé : lundi c’est ménage, réapprovisionnement et marché du soir à Colombier-le-vieux. Le mardi est un jour de repos. Le mercredi est consacré aux commandes. Le jeudi elle reçoit les livraisons d’un grossiste labélisé bio. Vendredi elle va sur le marché de Saint-Félicien, samedi sur celui de Tain-l’Hermitage. Enfin, le dimanche c’est repos. Avant de devenir épicière itinérante, Laetitia était serveuse, puis vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter. Elle raconte : “J’aimais beaucoup la relation client. En tombant enceinte, j’ai revu ma façon de consommer. Dans l’entreprise où je travaillais, il y avait des déchets à outrance, les salariés étaient des matricules. J’ai voulu créer mon entreprise et allier l’utile à l’agréable”. 

Se sentir soutenue

Après un stage sur le plateau des Millevaches dans l’épicerie d’Olivia Garnier “Le temps des cerises”, elle entend parler à la radio des Coopératives d’Activité et d’Emploi, se renseigne et va frapper à la porte de Pollen scop. “Je ne me serais pas lancée si je n’avais pas été accompagnée. Mon projet paraissait un peu burlesque mais on m’a écoutée, soutenue et c’est plus important que l’argent. J’aime cette idée de solidarité portée par les autres entrepreneurs. J’apprécie cette vision de la ruche, dans laquelle chaque activité est une alvéole” confie l’épicière. Aujourd’hui, Laetitia a fait de “ne pas regretter de ne pas avoir essayé” sa devise. Après 4 ans d’activité, elle a pu commencer à se verser un salaire convenable. Elle affirme : “J’ai fait de cette épicerie un lieu convivial, pour se rencontrer. J’aime être avec les gens, ils me font confiance. Je choisis pour eux de bons produits, aux prix justes. Je fais aussi du conseil. On rigole bien et on passe de bons moments. Ca me nourrit”. Associée au sein de Pollen scop, Laetitia aimerait trouver du temps pour davantage s’impliquer au sein de la structure.
 

L'action d'accompagnement des Entrepreneurs-Salariés des CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le pilotage de cette action par AGF SCOP ENTREPRISES sont cofinancés par l'Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.