Actualités

Stéphane Robert ou comment passer du “faire faire” au “faire avec”

Stéphane Robert travaille de ses mains.

Stéphane Robert est charpentier et éco-constructeur à Saint-Laurent-en-Beaumont, en Isère.
Il est membre de la coopérative d’activité et d’emploi Cabestan depuis 9 ans. Il a choisi un métier en accord avec les valeurs qui l’animent.

Basé en sud Isère à Saint-Laurent-en-Beaumont, Stéphane Robert est charpentier et éco-constructeur depuis 10 ans. Après avoir été salarié pendant 8 ans dans une structure parapublique en Ardèche où il travaillait dans l’aménagement du territoire et l’urbanisme, il a éprouvé le besoin de changer de métier. Il raconte : “J’ai ressenti la nécessité de me retrouver dans ce que je faisais, du concret, de faire quelque chose de mes mains, de mesurer l’impact de ce que je faisais”. C’est ainsi qu’il passe un CAP de charpentier pendant un an et qu’il apprend un nouveau métier. Ainsi, sur son site Internet, Stéphane explique avec force : “Après plusieurs années d’activité intellectuelle où il s’agissait principalement de faire faire, j’ai choisi de revenir au faire. Intervention plus modeste et finalement beaucoup plus satisfaisante pour le corps comme pour la tête. Pour moi, il s’agit souvent de faire avec, tout en gardant une grosse dose d’indépendance”.

Faire participer ses clients

Ainsi, Stéphane n’hésite pas à proposer à ses clients de participer à ses chantiers et de l’accompagner comme manoeuvres. Son site Internet, c’est justement une vitrine qui lui permet de trouver de nouveaux clients. Associé à son nom sur son camion, voilà deux supports qui constituent une véritable carte de visite pour son entreprise. Mais le bouche à oreille fonctionne aussi beaucoup. Le charpentier refuse les chantiers distants de plus d’une heure de route et a défini une zone de travail allant du sud de Grenoble à l’entrée de Gap. S’il a choisi Cabestan pour lancer son activité, c’est parce que Stéphane se retrouvait dans les valeurs portées par la coopérative, avec l’idée de “faire avec les gens de manière horizontale, mettre du sens et pas seulement du commercial”.

Président du CA de Cabestan

Il a opté pour le statut d’entrepreneur-salarié afin de gagner en autonomie, de développer un réseau et de confier à des personnes compétentes la gestion de son activité. Pour lui, il s’agit d’”une manière de démontrer qu’il y a d’autres formes de travail possibles”. Stéphane travaille souvent avec d’autres entrepreneurs de Cabestan, ou des artisans ou des auto-entrepreneurs. Désormais associé, il est devenu administrateur de Cabestan il y a 6 ans et président du Conseil d’Administration depuis 4 ans. Il souligne : “J’y passe pas mal de temps, environ une journée par semaine. Je suis indemnisé par la coopérative pour cette activité”. Le reste de son temps, Stéphane le passe sur ses chantiers. Il conclut : “Ce qui me plaît le plus, c’est d’accompagner des gens qui ont plein d’idées mais qui n’ont pas les clefs pour les formaliser. Ce qui m’intéresse, c’est de faire des bâtiments avec des gens”.

L'action d'accompagnement des Entrepreneurs-Salariés des CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le pilotage de cette action par AGF SCOP ENTREPRISES sont cofinancés par l'Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.