Actualités

S'associer, une opportunité pour créer son entreprise ! [Témoignage]

Marie-Laure AUCAGNE et Carine LAFOSSE sont les co-gérantes de NOSTRUM. Leur complémentarité est la force de leur association.

Marie-Laure AUCAGNE et Carine LAFOSSE sont les co-gérantes de NOSTRUM. NOSTRUM est une franchise Espagnole implantée en France, avec près de 131 magasins. Elle propose des plats prêt à emporter ou à déguster sur place, 100% naturels et équilibré à des prix accessibles. Elles ont toutes les deux fait carrière dans des grands groupes, Marie-Laure dans la communication et Carine dans la finance. Leur complémentarité est la force de leur association.

Elles avaient envie de changement, de reconversion professionnelle.

Carine précise « Comme j’étais en finance, je brassais des tableaux Excel tous les jours mais j’ai eu une overdose des chiffres. Pourtant j’ai eu des postes super intéressants. »

« On avait envie de plus d’indépendance car on était toutes les deux dans des grands groupes. On voulait changer de métier, créer notre concept avec plus de flexibilité. »

Marie-Laure indique « Quand j’ai trouvé le local, on ne savait pas encore ce qu’on voulait faire et puis on nous a dit qu’il était destiné à la restauration. Mais nous n’étions pas du milieu. Je suis quand même restée focaliser sur technolac, je sentais qu’il y avait un truc à faire ici.

Puis elles se sont renseignées sur la franchise NOSTRUM et ont étudié la zone de technolac, au Bourget du Lac (Savoie). Cette franchise espagnole propose des plats à emporter ou à consommer sur place, à petits prix.

Avec le soutien de leurs proches, elles ont quitté leurs travails, fait un bilan de compétences et participé au stage « 5 jours pour entreprendre » à la CCI. Suite auquel, elles ont entendu parlé du prêt d’honneur d’Initiative Savoie et la garantie EGALITE Femmes de France Active Savoie Mont Blanc. Elles ont fait deux demandes de prêt d’honneur, chez Initiative Savoie et France Active ainsi que la garantie sur prêt bancaire.

 « Nous sommes allées à Montpellier, voir la responsable développement, qui nous a séduit. Puis on a appelé d’autres franchisés à Nice, Paris… Pendant 6 mois on a construit notre création d’entreprise, la recherche de financement, on a travaillé avec les avocats, les experts comptables. On a fait toute une étude en amont »

Elles ont finalement trouvé le projet viable, se sont lancées dans l’aventure et ont ouvert le 11 janvier 2018. Leur association est leur force, car elles sont complémentaires et polyvalentes.

« Quand on est deux c’est bien d’avoir les compétences différentes et d’être complémentaires. Tu as plus de chance de réussir. Et surtout d’avoir une bonne communication. Tous les deux mois on fait un debrief sur ce qu’il ne va pas, ce qu’on peut améliorer, ce qu’on se reproche… au moins se dire les choses. Il y a de très bon côté mais parfois ce n’est pas simple. Il faut se dire les choses, c’est quand même beaucoup de temps passé ensemble. Avoir les mêmes axes de stratégie et de développement afin d’évoluer ensemble. Le côté favorable c’est qu’on est à deux, pour les décisions et on peut s’organiser toutes les deux pour nos vacances, donc ça c’est énorme. »

Elles sont aujourd’hui épanouies et ont des projets pleins la tête.

« On aimerait bien pouvoir évoluer encore, continuer à remplir nos objectifs. On a pour projet d’augmenter notre chiffre d’affaire pour être sereines. On a investi sur notre terrasse avec des oliviers, des tables pour que les gens se sentent bien. On a évolué sur de nouveaux produits pour attirer une clientèle plus importante. On a investi sur du bon café, un peu de communication. On a mis en place une carte de fidélité pour les entreprises avoisinantes, pour fidéliser notre clientèle, encore plus. Là on crée des emplois, on apporte une vie sur la zone de technolac, on a un super réseau, on essaye de faire plaisir à notre clientèle tous les jours. Il y a un vrai retour immédiat. »

Pour elles, le plus important dans le montage d’un projet, c’est de bien s’entourer de sa famille, de ses amis et aussi d’experts.

« Il faut vraiment se diriger dans un domaine où on peut vraiment apporter quelque chose. La personne qui veut changer de voie, il faut qu’elle croit en son projet. Il faut être motivé et avoir envie de se battre. Il faut vraiment être animé par une envie, et sentir les choses. Si ça doit se faire, ça se fait naturellement.

Il faut s’entourer des réseaux, qui en effet demandent un investissement personnel, mais ça vaut vraiment le coup."

 

Retrouvez-les du lundi au vendredi de 9h00 à 16h30,

NOSTRUM, 12 Boulevard de la Mer Caspienne, Le Bourget-du-Lac