Actualités

Le collectif Owen valorise la simplicité d’entreprendre en CAE

Le collectif Owen, c’est 5 CAE et plus de 500 entrepreneurs sur un territoire.

Depuis un an, le collectif Owen réunit cinq CAE du territoire Drôme Ardèche pour faire connaitre le statut d’entrepreneur salarié et valoriser la simplicité sécurisante du modèle coopératif. Une mutualisation salvatrice expliquée par Bastien Enard, community manager de l’équipe.

Né d’une volonté de redynamiser l’emploi sur les territoires, le collectif Owen regroupe Cabestan, Natura Scop, Pollen, Prisme et Solstice. Cinq CAE locales, convaincues de l’importance d’informer le plus grand nombre de porteurs de projet sur le statut innovant d’entrepreneur salarié et s’étant choisi pour nom, un théoricien Gallois du XIXe siècle, fondateur du mouvement coopératif. Portés par une volonté première de travailler ensemble, les responsables se sont d’abord mis autour de la table pour réfléchir au contenu puis ont « puisé » dans leurs ressources d’entrepreneurs pour trouver les compétences nécessaires. Depuis une année, l’équipe ainsi constituée communique avec une belle énergie. A titre d’exemples, une série de portraits audio signés Julien Marty et d’émissions de radio, révélatrices de la diversité des talents, ont été réalisées. Postés sur un site internet dédié (https://www.owen.coop/category/audio-video/) ces sujets sont ensuite très bien relayés sur les réseaux sociaux. Journaliste à radio Méga et animateur de conférences chez Prisme, Bastien Enard en est le community manager. « L’idée de départ était de montrer l’existence d’un accueil de proximité créateur d’emplois en Drôme Ardèche, tout en étant coopératif entre coopératives. Même si des réseaux existent aux niveaux national et régional, le maillage territorial est, à notre échelle, lui aussi vital pour l’ensemble des acteurs économiques. »

La force de l’esprit coopératif

En novembre dernier, mois de l’économie sociale et solidaire, le collectif a organisé un événement marquant ayant réuni une centaine de personnes. « Nous avions installé une table basse, façon « bocal à poissons », autour de laquelle chacun était invité à venir échanger. Au fur et à mesure, les gens se sont assis et une intimité s’est créée. Quand on est à l’origine d’un projet, on est souvent fragile et plein d’incertitude. Si l’on n’a pas, par exemple, la compta dans l’œil, c’est très utile d’avoir des outils mutualisés. C’est d’ailleurs la véritable force de l’esprit coopératif : se sentir porté et pouvoir compter sur une écoute attentive, de la part des permanents comme des entrepreneurs. Quand on parle de notre démarche, les personnes se rendent très rapidement compte de son côté enveloppant et de sa dimension humaine. » Bastien est d’autant mieux placé pour l’évoquer qu’il a exercé plusieurs métiers, en SARL ou comme auto-entrepreneur. « Je trouvais intéressant, en tant que journaliste, de mettre en avant cette évolution du travail et, en tant qu’entrepreneur salarié, de faire connaître ce statut. Je pense que nous sommes tous entrepreneurs de notre coopérative et que c’est à nous de la faire vivre, même si ce n’est pas toujours évident et que ça prend du temps. En parler, c’est aussi défendre sa propre activité ! »

Aller à la rencontre des porteurs de projets qui ne connaissant pas les CAE, leur montrer la valeur ajoutée de cette manière innovante d’entreprendre, le prochain rendez-vous organisé par le collectif Owen aura lieu jeudi 26 septembre au « Cause toujours », café associatif situé 8 rue Gaston-Rey à Valence.

L'action d'accompagnement des Entrepreneurs-Salariés des CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le pilotage de cette action par AGF SCOP ENTREPRISES sont cofinancés par l'Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.