Actualités

Le CAPE, forme alternative à la création, est-il compatible avec la démission pour création d’entreprise ?

Depuis le 1er novembre 2019, il est possible de démissionner et de percevoir des allocations chômage pour mener à bien son projet entrepreneurial.

 

Sous réserve de respecter un certain nombre de critères (ancienneté…), tout salarié peut bénéficier d’un accompagnement par un CEP (Conseil en Evolution Professionnelle) pour préparer son projet et en démontrer son sérieux. Après acceptation du dossier, les salariés ont au maximum 6 mois pour mettre en œuvre les démarches annoncées.

Démarrer en CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) est-il compatible avec les exigences du dispositif ?

Oui, et selon deux modalités différentes.

- Démarrer en CAPE après la démission : il est alors possible de lancer son activité, de maintenir ses allocations Pôle Emploi et de bénéficier d’un accompagnement pour apprendre le « métier de chef d’entreprise »

         - Tester son projet avant de démissionner : en parallèle d’un emploi à temps partiel uniquement, il est possible de démarrer en CAPE pour vérifier la viabilité de son projet et crédibiliser sa démarche grâce à des résultats concrets.

C’est l’option choisie par Fabrice CHOTARD qui crée BIVOUAK : atelier de design graphique. Retrouvez son témoignage : https://auxime.net/2020/07/01/fabrice-chotard-je-cree-mon-entreprise-grace-au-dispositif-de-demission-pour-creation/