Actualités

Alpine Aluminium : succès d'une reprise d'entreprise par les salariés

Une reprise accompagnée par Transméa

« En devenant une Scop, Alpine Aluminium a pu préserver des emplois et continue de jouer un rôle central dans le paysage industriel local »

Martine Pinville, secrétaire d’État au commerce, à l’artisanat et à l’économie sociale et solidaire, est venue à Cran-Gevrier (74) rendre visite à la Scop Alpine Aluminium. Un retour tout en symbole et en émotion pour Martine Pinville qui était venue une première fois en 2015 soutenir les 65 salariés et salariées dans leur combat pour reprendre leur entreprise placée en redressement judiciaire.

Il faut dire que 18 mois après la reprise en Scop, les 65 salariés sont désormais au nombre de 95. L’entreprise a effectivement recruté 30 personnes supplémentaires pour répondre à la demande croissante des clients restés fidèles à l’entreprise. Ensemble, ils ont réalisé un chiffre d’affaires de 30M d’euros et se lancent dans un plan d’investissement audacieux. Afin de pouvoir investir dans la rénovation de ses équipements, l’entreprise espère bénéficier d’une aide à la réindustrialisation à hauteur de 500 000 euros. En sécurisant ainsi le plan d’investissement, l’entreprise pourrait créer 10 postes supplémentaires dans le bassin d’emploi d’Annecy.

Un « succès » salué par Martine Pinville, qui s’était engagée, au nom de l’État, au moment de la reprise en Scop au côté des salariés.  Accompagnés par la société de capital-investissement Transméa, ceux-ci ont effectivement assuré la sauvegarde d’un fleuron industriel de 250 ans et un savoir-faire unique en France. Spécialisée dans la fabrication de disques en aluminium (à partir de matière première issue à plus de 80% du recyclage), utilisés pour le matériel de cuisine (Tefal est l’un des grands clients de l’entreprise), de l’automobile et du luminaire, Alpine Aluminium produit aussi des bandes d’aluminium laqué pour le bâtiment, la carrosserie industrielle et l’industrie. « En devenant une Scop, Alpine Aluminium a pu préserver des emplois et continue de jouer un rôle central dans le paysage industriel local » a-t-on pu lire sur le compte Twitter de Martine Pinville.

Pour en savoir plus sur la reprise d'entreprise par les salarié(e)s et son accompagnement : www.transmea.coop