Actualités

Portrait : Anne-Marie Fasciani, Etre à l’écoute des entrepreneurs

Anne-Marie Fasciani, pétillante assistante administrative chez Appuy Créateurs © Serge Bullo

En poste depuis début mars, Anne-Marie Fasciani a intégré l’équipe des permanents d’Appuy Créateurs comme assistante administrative avec l’envie de découvrir l’activité variée des entrepreneurs. Un nouveau visage accueillant et bienveillant, pour qui les rapports humains sont primordiaux.

Arrivée chez Appuy Créateurs une semaine avant que tout ne s’arrête, Anne-Marie Fasciani est la nouvelle assistante administrative de la coopérative. « « J’ai participé à une réunion d’informations et un petit déjeuner des entrepreneurs avant de me retrouver confinée. » Une période pas évidente pour démarrer un nouvel emploi. « Heureusement, j’ai pu converser par mails et visios avec l’équipe pour m’aider en cas de besoin et m’imprégner du fonctionnement de la structure. »

Titulaire d’un DEUG de psycho, Anne-Marie choisit d’arrêter ses études pour travailler dans le secteur de l’hôtellerie restauration puis celui de l’industrie. Elle enchaîne par une formation de secrétaire assistante commerciale et accepte une proposition d’embauche chez Adecco, à l’issue de son stage. Elle va y rester 15 ans à différents postes. « Après deux années à l’accueil, je suis montée en compétences devenant assistante de gestion puis de recrutement, avant de passer responsable recrutement et responsable administrative. » Avec à son arc le suivi de la gestion et des pièces réglementaires d’environ 500 intérimaires, là voilà aujourd’hui bien armée pour épauler les quelque deux cents entrepreneurs d’Appuy Créateurs.

« Avant de postuler, je ne connaissais pas ce statut innovant ni le modèle coopératif. Ce qui m’a motivé c’est l’opportunité de rencontrer des porteurs de projets ayant lancé leur activité et mettant tout en œuvre pour réussir ! ». Dotée d’une grande capacité d’adaptation et d’une belle ouverture d’esprit, elle aime apprendre des autres. « Si j’ai adoré l’esprit compétitif, les challenges et la course aux objectifs chez mon précédent employeur, je me suis peu à peu épuisée. A l’approche de la cinquantaine, j’aspirais à autre chose que la course à la rentabilité et ne voulais plus de toute cette pression. J’avais envie de changement car sans relationnel je ne suis rien. »

L’importance de l’accueil

Après avoir gardé l’annonce d’Appuy Créateurs qui ne cessait de l’attirer, une semaine sur son bureau, elle se décide à tenter l’aventure dans une CAE à taille humaine. Fine psychologue, elle sait d’expérience combien l’accueil est important et demande une certaine souplesse. « J’ai connu l’autre côté du bureau. Je ne conçois pas que l’on reçoive mal les personnes vous téléphonant ou venant vous voir. Je pense que l’on peut imposer des barrières avec la manière. » Une attitude similaire dans son approche des relations de bureau. « J’ai eu la chance de côtoyé un « collègue idéal », dans le secteur du transport, qui venait du Cantal. Il était droit, franc et avec lui il n’existait aucun non dits ni mauvaises surprises. » Pour celle qui se décrit comme indépendante, rigoureuse et autonome, la franchise est primordiale. « Je hais le mensonge. En connaissant les qualités et défauts des autres on peut anticiper et s’adapter. » Impatiente de découvrir (enfin) les entrepreneurs salariés, elle conclut avec un brin de malice, « j’aime me donner à 100% et qui sait, ça pourrait m’inspirer un jour pour me lancer… »