Actualités

Ce que l’accompagnement a changé pour moi : J’ai rapidement décroché mes premiers contrats

À 31 ans, Quentin Caillot dirige l’agence Cru, spécialisée dans la communication culinaire. En 2013, lorsqu’il a créé sa première entreprise, il a fait appel à la société de portage salarial Auxime Envolys. Une solution qu’il recommande aujourd’hui, car elle lui a permis de se consacrer pleinement à ses clients, sans avoir à gérer la comptabilité. Retour sur son parcours.

Diplômé en communication et passionné de cuisine, Quentin Caillot a fondé l’agence Cru en juillet dernier. « Je vise des marques qui se préoccupent d’alimentation durable, c’est-à-dire d’environnement, de santé, bref des entreprises soucieuses de leur responsabilité sociétale ou qui souhaitent aller dans ce sens, explique l’entrepreneur. Nous concevons des stratégies de communication, en prenant en compte les attentes des consommateurs et les évolutions du digital ». Le jeune homme, qui emploie aujourd’hui 3 personnes, ne manque pas d’idées pour développer son activité. Il est sur le point d’ouvrir un laboratoire culinaire : « je compte le louer à des traiteurs ou à des cuisiniers sans local professionnel. Il y aura également un espace privatisable pour organiser des événements ».

 

Le portage salarial pour tester son activité

Si Quentin est aujourd’hui à la tête de sa propre agence, il a d’abord fait ses armes pendant 3 ans en tant que salarié. Puis a monté en 2014 une première agence, nommée Geek & Food, avec une associée. Bien qu’expérimentés et dotés d’un important carnet d’adresses, les deux entrepreneurs avaient besoin d’être accompagnés. « Nous n’avions aucune connaissance en comptabilité. Le contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) nous a semblé être une bonne solution ». Les deux communicants se sont tournés vers la société de portage Auxime Envolys. Ils ont bénéficié d’un statut juridique pour tester leur activité, mais sans créer formellement une entreprise. « Nous avons rapidement décroché nos premiers contrats, pour des clients comme Aoste, Danone, Panzani ou Taureau ailé. Devis, factures, relances : en échange d’un pourcentage sur notre chiffre d’affaires, Auxime Envolys a géré toute notre comptabilité. Etre accompagné par cette équipe pendant un an et demi, c’était presque comme avoir des collègues. Autre avantage du portage : nous avons conservé nos indemnités chômage, ce qui nous a permis de vivre sans toucher à notre trésorerie. Nous avons ensuite utilisé cette trésorerie pour acheter un local sans nous endetter. Un réel facteur de sérénité », se souvient Quentin.

 

Trois conseils aux entrepreneurs

A ses amis qui lui demandent conseil, Quentin fait toujours trois recommandations. « D’abord, passer par une société de portage ou un incubateur pour entreprendre en toute sécurité et sans les contraintes administratives. Ensuite, s’entourer d’un expert-comptable, d’un avocat et d’un courtier en assurance. Ce n’est pas un luxe : s’en remettre à ce trio de professionnels permet de se concentrer sur son propre métier. Etre chef d’entreprise, ce n’est pas forcément tout faire soi-même, c’est aussi savoir déléguer, surtout les tâches sur lesquelles on n’aurait aucune valeur ajoutée. Cela fait gagner un temps précieux. Enfin, troisième conseil : commencer par vendre ! La priorité quand on démarre est d’avoir un client et de se faire payer. La communication et le marketing viendront ensuite. Avoir une belle vitrine est important, mais encore faut-il avoir des références à exposer… Parole de professionnel ! ».

 

Agence Cru – Lyon 7e – www.agencecru.fr