Actualités

Augustin Guendouz et Jean-Jacques Magnan, « Coopérer et créer en Biovallée ».

Les acteurs du territoire réunis pour les 17 ans de Solstice, le 21 juin 2018. © Charlène Maisonneuve.

Territoire engagé sur le chemin du développement durable et la création d’emploi, la vallée de la Drôme innove par des actions menées conjointement par différents acteurs, dans un bel esprit de coopération. Interview croisée avec Augustin Guendouz, secrétaire général de l’association des acteurs de Biovallée et Jean-Jacques Magnan co-fondateur et dirigeant de Solstice SCOP CAE.

Comment est née la rencontre entre la coopérative d’activités Solstice et l’association des acteurs de Biovallée ?

Jean-Jacques Magnan : « Nous nous connaissions depuis longtemps, via la communauté de communes du Val de Drôme et nous nous sommes rapprochés depuis que je préside l’association AVENIR (Atelier pour la Vitalité Économique des Nouvelles Interactions Rurales), implantée elle aussi sur l’écosite du Val de Drôme, à Eurre. Cette proximité géographique a donc favorisé nos échanges qui reflètent bien la manière dont je travaille chez Solstice depuis 17 ans, à savoir être présent dans toutes les structures œuvrant pour le développement d’une culture d’entreprendre, autour des besoins, ressources et potentiel d’emploi du territoire. »

Augustin Guendouz : « Notre association, qui rassemble plus de 180 structures, dont plus de la moitié sont des entreprises et des collectivités, souhaite créer une dynamique citoyenne afin de favoriser le développement de l’économie circulaire, par des actions d’animation territoriale. L’hiver dernier, en discutant avec Jean-Jacques, nous nous sommes rendu compte que nous étions en train d’élaborer un forum consacré à la même thématique, à quinze jours d’intervalle. Nous avons saisi cette opportunité pour unir nos compétences et organiser conjointement un seul événement. »

Le rapprochement de vos deux structures s’est donc concrétisé par ce forum ?

A.G. : « Effectivement et ce fut une belle réussite ayant réuni, le 8 mars dernier, plus d’une centaine de participants, dont une grande majorité de trentenaires. En fusionnant nos idées premières, nous l’avons intitulé « Coopérer et créer en Biovallée ». À partir des différentes thématiques ressorties ce jour-là, nous avons mis en place des ateliers de travail, animés par une logique de création d’emploi. »

J.J.M. : « L’esprit est de se mettre au service du développement économique du territoire. Ensuite, concrètement, nos deux associations AVENIR et Acteurs de Biovallée sont entrées chacune dans le CA de l’autre et je suis heureux d’annoncer à Augustin ma décision d’intégrer le bureau de l’association pour y consacrer plus de temps. »

Et ce rapprochement ne cesse de s’intensifier…

J.J.M. : « Chez Solstice, nous conseillons toujours à nos entrepreneurs d’aller à la rencontre des chefs d’entreprise, des acteurs locaux et des associations partenaires. Ce que j’essaie de transmettre vraiment, c’est l’importance d’investir dans les réseaux sans savoir comment le retour sur cet investissement va se manifester. À chaque fois, je leur dis : laissez vous surprendre ! »

A.G. « « Investir dans les réseaux c’est aussi s’ancrer dans un territoire et en partager les valeurs. Depuis cet été, nous nous sommes rapprochés d’un incubateur lyonnais souhaitant s’implanter en zone rurale, pour favoriser l’émergence de projets de R&D. Donc, oui nous avançons bien ensemble, en toute confiance, et récoltons ainsi le fruit du professionnalisme de nos deux structures. Preuve qu’en marchant en vérité, la coopération n’est pas si compliquée que ça ! »

 

L'action d'accompagnement des Entrepreneurs-Salariés des CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le pilotage de cette action par AGF SCOP ENTREPRISES sont cofinancés par l'Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.